La Mandragore vous accueille du mardi au vendredi de 10h à 12h30 et de 14h à 19h

et le samedi de 9h30 à 12h30 et de 14h à 19h.

3 rue des tonneliers

71100  Chalon-sur-Saône.

03 85 48 74 27

 

Juste à temps !

Juste à temps !

Tomi Ungerer

École des Loisirs

  • par (Libraire)
    28 avril 2020

    Tomi Ungerer nous étonne et nous émerveille une dernière fois avec un conte de science-fiction sur le courage et l'entraide dans un monde froid et déserté.

    A partir de 7 ans.


  • par (Libraire)
    8 avril 2020

    album de fin...

    Alors que l'humanité s'est réfugiée sur la lune, Vasco, ultime terrien !? erre dans un paysage abandonné, triste, post apocalyptique. Guidé par son ombre, il échappe à une série de catastrophes avant de trouver deux objectifs : remettre un lettre puis sauver Poco. Avec cet album énigmatique et surréaliste, Tomi Ungerer nous adresse un ultime message : prendre conscience de l'état de notre planète mais surtout rester combattif et plein d'espoir ! " Dont home.Cope." à partir de 6 ans.


  • par (Libraire)
    30 janvier 2020

    Le dernier album d'Ungerer en toute humanité


  • par
    1 décembre 2019

    La Terre est quasi vide. Tous les êtres vivants sont partis sur la Lune. Seul Vasco reste. Son ombre le guide, lui évitant les catastrophes. Puis elle le conduit vers deux missions : apporter une lettre à un destinataire et sauver Poco, un jeune orphelin.

    Tomi Ungerer dessine la Terre abandonnée desséchée, vidée de quasiment toute vie, une fois que les hommes l'ont épuisée et anéantie, à grands traits rectilignes. Les créations humaines sont droites, hautes et elles finissent par s'écrouler. Ce n'est pas réjouissant, mais il y a un espoir, la vie n'est pas détruite, il reste Vasco et Poco.

    Bel album de science-fiction aux dessins simples, peu chargés et au texte court et direct. Une lecture à voix haute aux enfants permettra d'aborder les questions de la survie de la planète, de nos modes de consommation et de vie, de l'entraide entre hommes – avec un peu d'extension, on peut voir une allusion aux réfugiés qui bravent moult dangers pour finir mal accueillis en Europe.

    Album posthume, Tomi Ungerer est décédé le 9 février 2019.