La Mandragore vous accueille du mardi au vendredi de 10h à 12h30 et de 14h à 19h

et le samedi de 9h30 à 12h30 et de 14h à 19h.

3 rue des tonneliers

71100  Chalon-sur-Saône.

03 85 48 74 27

 

  • par (Libraire)
    28 avril 2021

    Un roman noir, une grande claque !

    Mathilde, ancienne championne de judo, est très grande, très robuste, elle ne dit rien ou si peu que ça en revient au même. Elle travaille au service d’aide sociale d’une petite ville de province, habite dans une cité, ne sort pas, n’a pas d’amis, juste une collègue, comme ça, avec qui partager le café... Si elle a un présent, pas terrible, elle a aussi un passé, mystérieux : qu’a t-elle pu vivre qui l’ait laissée à ce point KO ?
    C’est en voulant aider le grand-père d’Idriss, un gosse auquel elle s’est attachée, que la vie va se compliquer et que les choses vont se corser, comme douze ans auparavant...
    L’auteur nous offre un très beau personnage de femme qui, parce qu’elle a tout perdu un soir, n’a plus rien ni personne en qui croire. Si Mathilde est le pivot de ce roman noir et fort, d’autres personnages marquants l’accompagnent durant les quelques jours que va durer ce récit tendu à l’extrême, remarquablement bien écrit et qui remue !


  • par (Libraire)
    23 avril 2021

    Un excellent polar social !

    Waouh ! Quel livre ! Voilà un polar social qu'on ne lâche pas !
    La scène inaugurale est flippante : on se dit "ça commence fort !" mais alors que dire de la suite ? Cette Mathilde, on l'aime tout de suite. Travailleuse sociale, elle est confrontée à la misère tous les jours. Quand ses voisins sont menacés d'expulsion, elle décide d'agir. Qui est-elle vraiment, cette femme qui sait si bien cacher ses émotions ?

    Laëtitia


  • par (Libraire)
    6 février 2021

    Coup de cœur de la chouette

    Notre chronique pour le Magazine Initiales n°13 :

    Il y a des personnages qui vous hantent longtemps, qui vous marquent durablement ; des personnages tellement vrais, tellement forts, que vous avez l’impression de quitter un ou une ami.e en refermant le livre. Mathilde est de ceux-là.
    Elle ne dit rien, peut-être, pas grand-chose en tout cas, et pourtant sa présence vous sera vite indispensable. Autant qu’aux personnes qui l’entourent : Mathilde est travailleuse sociale, elle passe ses journées à assister les plus démuni.e.s avec leurs dossiers de demande d’aides. Elle est souvent la dernière chance, et autour de la Place Carrée, tout le monde l’a bien compris : au boulot ou après le boulot, on peut compter sur elle.

    Alors quand il se retrouve menacé d’expulsion, Mathilde aide aussi son voisin, endetté jusqu’au cou après la réalisation d’une terrasse chez un particulier sans scrupule qui refuse de le payer. Pas d’autre solution que d’employer la manière forte. Mais la petite routine du quotidien, qu’elle avait eu tant de mal à mettre en place, vacille au fur et à mesure que l’engrenage néfaste se met en branle. Des broutilles, d’abord, un bête oubli dont les conséquences seront inattendues et irréversibles, une mauvaise rencontre au marché, et puis viendra le temps des trahisons.

    Mais surtout, il y aura les souvenirs. Sa vie d’avant, raison de son mutisme, de son abnégation. Quand on ne peut plus vivre pour soi-même, il faut vivre pour les autres. Rester debout quoiqu’il en coûte, compter les minutes (huit, précisément, toujours par tranche de huit minutes) et s’assurer qu’on est toujours vivant.e. Parce qu’on peut être mort.e sans le savoir encore…
    Tristan Saule excelle sur tous les plans : de la narration à l’intrigue, des personnages à l’atmosphère, tout est maîtrisé à la perfection. Derrière les façades des HLM, des bureaux, des pavillons de banlieue, il met en scène ses personnages avec une formidable empathie et un sens critique aiguisé.

    La bonne nouvelle ? Mathilde ne dit rien n’est que le premier volet de ces « Chroniques de la Place Carrée » !


  • par (Libraire)
    2 février 2021

    Un thriller social génial !


  • par (Libraire)
    30 janvier 2021

    Un excellent premier roman noir

    Un roman noir social addictif autour d'une héroïne combative. Tristan Saule maîtrise l'art du suspens et de l'angoisse à travers une écriture précise.
    Premier volet d'une série de chroniques dénonçant les clivages de la société, nous attendons les autres avec hâte !


  • par (Libraire)
    24 janvier 2021

    Une ville moyenne de l'Est de la France, Mathilde vit là, seule, depuis douze ans, près de la place carrée, zone frontière entre la ville bourgeoise et les "quartiers" ; ex-sportive de haut niveau au physique toujours impressionnant, Mathilde parle peu et n'a pas d'amis. Elle travaille dans les services sociaux du Conseil départemental, chargée d'examiner les dossiers de demande d'aide d'urgence, elle voit défiler tous ceux qui n'arrivent plus à joindre les deux bouts : menacés d'expulsion, surendettés. Dans son quartier elle aide à faire "les papiers", les démarches, à remplir des formulaires abscons pour des familles d'immigrés, des personnes âgées. Un jour sa voisine Nadia vient la trouver, désespérée, elle a besoin d'aide, mais une aide que ne peut lui apporter ni les dossiers d'aide sociale, ni les recours légaux. Mathilde se retrouve confrontée à un passé trouble et douloureux qui nous est dévoilé au fil du récit.

    Avec ce premier volet des chroniques de la place carrée, Tristan SAULE signe un roman noir social et tendu, tenu, haletant du début à la fin. Les personnages sont justes et touchants, les phrases claquent, la peinture sociale nous saisit : le portrait d'une société fracturée par de profondes inégalités, brossé sans pathos ni manichéisme.

    Wilfrid


  • par (Libraire)
    22 janvier 2021

    Comment ne pas aimer Mathilde qui, depuis 12ans, flotte dans sa nouvelle vie, lourde de son passé, dont l'imposant physique occulte la fragilité ?
    Un thriller social porté par une héroïne singulière, à la découverte des habitants de "la place carrée", quartier laissé pour compte.
    L'environnement est authentique et le suspense assuré !


  • par (Libraire)
    21 janvier 2021

    ... mais moi si !

    Un superbe thriller où l'on suit le parcours de Mathilde, assistante sociale marquée par son passé, qui va tenter d'aider ses voisins bientôt expulsés de chez eux suite à l'accumulation de leurs dettes. Et Mathilde sera prête à tout pour les aider ! Des personnages bien construits, une intrigue réaliste, qui par moment fait froid dans le dos, pour une lecture qui vous tient en haleine. Vivement la suite !

    Romain


  • par (Libraire)
    7 janvier 2021

    Pas le temps de reprendre son souffle

    Lorsque Gaelle, seule chez elle, ouvre la porte après que l’on a sonné, elle est loin de se douter que la grande femme musclée qui se tient devant elle est sur le point de la menacer… Mais qui est-elle cette femme ? Cette Mathilde qui parle peu, et surtout jamais d’elle… Travailleuse sociale au passé trouble, Mathilde apprend que ses voisins sont menacés d’expulsion. Alors que les recours sont inexistants dans leur situation, la jeune femme, elle, est bien décidée à tout tenter, y compris hors du cadre de son travail, et même des limites de la loi… Personnage inoubliable, roman noir à la construction subtile et au suspens insoutenable, texte engagé et vibrant, voilà une lecture que l’on n’est pas prêt d’oublier !