Du mardi au samedi de 10h à 12h30 et de 14h à 19h

La Grande Mandragore : 3 rue des Tonneliers 71100 Chalon sur Saône - 03 85 48 74 27

La Petite Mandragore : 21 Grande Rue 71100 Chalon sur Saône - 03 73 83 96 03

 

La maison du commandant

Valerio Varesi

Agullo

  • Conseillé par (Libraire)
    21 juin 2021

    Nous retrouvons le commissaire Soneri au bord du Pô. Dans cette plaine inondable qu’il connait comme sa poche, deux corps sont retrouvés à quelques jours d’intervalle.
    Le premier est un Hongrois, tué d’une balle dans la tête, l’autre est un ancien partisan, trouvé presque momifié dans sa maison isolée.
    Quel lien entre les deux à part la situation géographique ? seul Soneri tisse ce fil très tenu.
    Quand le passé et ses secrets resurgissent dans des paysages de brume et d’eau …


  • Conseillé par (Libraire)
    24 mai 2021

    Nous retrouvons le commissaire Soneri au bord du Pô. Dans cette plaine inondable qu’il connait comme sa poche, deux corps sont retrouvés à quelques jours d’intervalle.
    Le premier est un Hongrois, tué d’une balle dans la tête, l’autre est un ancien partisan, trouvé presque momifié dans sa maison isolée.
    Quel lien entre les deux à part la situation géographique ? seul Soneri tisse ce fil très tenu.
    Quand le passé et ses secrets resurgit dans des paysages de brume et d’eau …


  • Conseillé par
    11 mai 2021

    Italie, policier

    Il faudra un certain temps à Soneri pour découvrir le lien entre les deux, au cours d’une enquête qui le conduit dans les eaux troubles du nouveau terrorisme rouge, mais aussi dans le passé, au moment de l’occupation allemande…

    Il croisera au cours de ses pérégrinations, et pour notre plus grand plaisir, quelques personnages inoubliables des bords du fleuve, dont Carega, un professeur à la retraite à la sagesse de philosophe, ou encore Nocio qui adore Verdi.

    Comme pour chaque nouvelle enquête de Soneri, il faut prendre le temps de s’installer dans le décor.

    Pourtant, le récit commence sur les chapeaux de roues par une course poursuite avec des bouteilles de vin dans le coffre qui ne supportent pas les tournants et dont les bouchons sautent au fur et à mesure, inondant la voiture de leur parfum. C’est la première fois que je lis en entier un passage sur une course-poursuite en voiture car celui-ci est fort drôle.

    Ensuite, l’enquête fait ressurgir un passé pas si lointain, entre partisans et républicains, sur fond de chasse au trésor et de cache d’armes.

    Le travail des immigrés des pays de l’est est également évoqué.

    Angela n’est jamais loin, qui le rejoint dans les petits restaurants du coin.

    Quelques citations :

    La réalité changeait en permanence, il ne servait à rien d’essayer de l’expliquer à ceux qui ne la connaissait pas. (p.55)

    Tout compte fait, l’obéissance était plus confortable, elle évitait l’angoisse d’avoir à faire des choix ou à prendre des décisions. (p.81)

    L’image que je retiendrai :

    Celle des petits vins de pays cités dans le roman, j’ai pris des notes.