Du mardi au samedi de 10h à 12h30 et de 14h à 19h

La Grande Mandragore : 3 rue des Tonneliers 71100 Chalon sur Saône - 03 85 48 74 27

La Petite Mandragore : 21 Grande Rue 71100 Chalon sur Saône - 03 73 83 96 03

 

Conseils de lecture

La Peuplade

18,00
Conseillé par (Libraire)
26 octobre 2019

Un psychanalyste au bout de cinquante ans de carrière, quelque peu désabusé sur sa pratique et sur sa patientèle, compte les entretiens qui lui restent à faire : 800 avant la fermeture de son cabinet. Agathe, ultime patiente, fragile, qui a perdu l’envie de vivre va venir le bousculer, le réveiller, l’intriguer et l’amener à se questionner.
Agathe, c’est l’histoire d’un petit miracle, la rencontre de deux êtres vides qui se remplissent à nouveau. Agathe est un roman court, un roman qui prend son temps, qui décortique avec tendresse des angoisses humaines : désirer et vieillir. Beaucoup de douceur, de pudeur, de sensibilité émanent de cette histoire. Intime, profond et touchant.
Edith, lectrice de la rentrée littéraire


18,00
Conseillé par (Libraire)
26 octobre 2019

Ce roman pourrait être traité en film : deux axes se cristallisent, chapitre après chapitre… Une première dimension traite de la quête du fossile d’un dinosaure par une équipe disparate de quatre paléontologues. La seconde s’enroule autour de la première histoire et nous fait vivre le parcours familial du personnage principal qui s’exprime à la première personne. Nous voilà entraînés dans un lieu imprécis, qui pourrait se trouver entre France et Italie, de toute façon en montagne alpine, puisque l’intrigue porte sur la vaine localisation du fameux fossile. Le personnage central a développé une vie professionnelle positive qui lui a conféré une certaine notoriété… Cette situation confortable est discordante avec son histoire personnelle d’enfant balloté entre des parents inaptes. La vraie reconnaissance est recherchée, en vain, auprès des dits parents. La découverte d’un fossile de trilobite durant son enfance façonne l’ensemble de la double intrigue…
In fine, roman gris dont on pressent un terme douloureux, eu égard au ton général "existentiel" du récit…
Jean-Marie, lecteur de la rentrée littéraire


18,00
Conseillé par (Libraire)
26 octobre 2019

Ce roman raconte la vie d’un groupe d’instituteurs et de leur famille, petite communauté dans laquelle les adultes et les enfants vivent les changements des années post soixante-huitardes. Tout y est parfaitement rendu : les logements de fonction, la vie en vase clos avec ses joies et ses ragots, le passage de l’enfance à l’adolescence, les changements sociétaux, la méthode Freinet opposée à la "vieille France", la mixité à l’école, l’émancipation des femmes, les jeux des enfants dans le terrain vague, les premiers tubes anglo-saxons à la radio…
J’ai beaucoup aimé cette galerie de personnages justes et touchants, ce style qui varie entre légèreté et profondeur et cette ambiance à la fois Pagnol, Petit Nicolas et Mistral gagnant de Renaud. Une vraie bouffée de nostalgie à l’humour parfois un peu moqueur mais racontée avec une infinie tendresse. Un livre que l’on referme avec regret… Évidemment.
Nadine, lectrice de la rentrée littéraire


22,00
Conseillé par (Libraire)
26 octobre 2019

Cette brillante uchronie entraîne les lecteurs à la découverte du Nouveau Monde par la fille d’Erik le Rouge, Freydis Eriksdottir et
Christophe Colomb. Mais aussi à la (re)conquête par l’Inca Atahualpa, puis par les Aztèques de l’Ancien Monde, rebaptisé Cinquième Quartier, dominé par les Habsbourg. Plus qu’un énième récit d’histoire alternative qui montrerait la revanche du Nouveau Monde sur l’Ancien, ce roman historique conduit les lecteurs à réfléchir à la manière d’écrire l’Histoire, à sa mise en récit, à travers les styles et les formes narratives utilisés avec brio, étant entendu, comme l’écrit le narrateur, de manière péremptoire ou, plus sûrement, ironique : "[…] ce qui est contenu dans ce livre est très véridique. Ce ne sont pas là de vieux contes de Mochicas ou de Chimus qui remontent à sept cents récoltes : c’est hier, peut-on dire, que se passèrent les événements qu’on peut lire dans cette histoire, avec le comme et le quand et la véritable manière." (p. 207).
Sylvette, lectrice de la rentrée littéraire


Flammarion

22,00
Conseillé par (Libraire)
26 octobre 2019

Ce roman remet le sexe à sa juste place. Il peut choquer, déranger. Certains passages sont hilarants. Il n’est pas cru, il est vrai. C’est un vrai mille-feuille qu’on croque en découvrant peu à peu toutes les facettes du monde des filles. Un vrai texte littéraire très fin, au-delà de l’enquête et du récit "vécu". Et cela peut paraître curieux mais il est presque une reprise de pouvoir féminine sur le sexe.
Sophie, lectrice de la rentrée littéraire