La Mandragore vous accueille du mardi au samedi de 09h30 à 13h00 et de 14h00 à 19h00.

3 rue des tonneliers

71100  Chalon-sur-Saône.

03 85 48 74 27

Réflexions II-VI, Cahiers noirs (1931-1938)
  •  
EAN13
9782070179725
ISBN
978-2-07-017972-5
Éditeur
Gallimard
Date de publication
Collection
Bibliothèque de Philosophie - Œuvres de Martin Heidegger
Nombre de pages
544
Dimensions
23 x 22 x 3 cm
Poids
608 g
Langue
français
Langue d'origine
allemand
Fiches UNIMARC
S'identifier

Offres

Ce volume comprend les cinq premiers des trente-quatre Cahiers rédigés par Heidegger depuis le début des années 1930 jusqu’à la fin de sa vie (la série commence en fait au deuxième de ces Cahiers, le premier ayant été perdu). Les «Cahiers noirs» ou «Cahiers de travail» (ainsi Heidegger les dénommait-il lui-même d’après leur fonction ou la couleur de leur reliure) occupent une place singulière dans l’ensemble de ce qu’a écrit l’auteur. Son souhait de les voir publiés après que fut achevée l’édition intégrale de ses œuvres signifie qu’il a voulu laisser aux lecteurs soucieux de comprendre sa pensée un moyen d’en appréhender le travail au plus près de son élaboration. La publication de ces Cahiers permet-elle de mieux connaître Heidegger ? Certainement pas, si l’on entend par «connaître» le fait d’entrer dans l’intimité d’une personne. On ne trouvera pas trace d’une quelconque confidence dans ces pages. En revanche, on y verra à l’œuvre l’effort sans relâche d’un philosophe pour reprendre et préciser sa pensée. Les Cahiers commencent au moment où Heidegger entreprend d’approfondir la position conquise avec Être et Temps (1927). Ils permettent de suivre l’aventure intellectuelle qu’allait représenter pour lui la découverte déconcertante de ce qu’il finirait par appeler «l’histoire de l’être».
Ce volume comprend les cinq premiers des trente-quatre Cahiers rédigés par Heidegger depuis le début des années 1930 jusqu’à la fin de sa vie (la série commence en fait au deuxième de ces Cahiers, le premier ayant été perdu).
S'identifier pour envoyer des commentaires.