La Mandragore vous accueille du mardi au vendredi de 10h à 12h30 et de 14h à 19h

et le samedi de 9h30 à 12h30 et de 14h à 19h.

3 rue des tonneliers

71100  Chalon-sur-Saône.

03 85 48 74 27

 

Jardiniers des villes / scènes quotidiennes croquées sur le vif
EAN13
9782374252322
ISBN
978-2-37425-232-2
Éditeur
Rue de l'échiquier
Date de publication
Nombre de pages
128
Dimensions
30 x 22 x 1 cm
Poids
790 g
Fiches UNIMARC
S'identifier

Jardiniers des villes / scènes quotidiennes croquées sur le vif

Rue de l'échiquier

Offres

Au jardin, Marie-Laure aime méditer en regardant pousser les plantes aromatiques. Abdel, lui, se passionne pour l’art de la greffe et arrange des mariages insolites entre les plantes. Quant à Patrick, il revient chaque jour du jardin avec un bouquet de fleurs pour sa femme, Liliane…

Raphaèle Bernard-Bacot est une artiste « butineuse » : pendant deux ans, elle a parcouru Paris et sa région à la rencontre des jardiniers des villes. Des anciens potagers ouvriers de Garches ou de Saint-Cloud, aux fermes urbaines de Versailles ou de Saint-Denis, en passant par les jardins associatifs qui poussent aux pieds et aux sommets des immeubles de Paris… elle a croqué sur le vif les fleurs, les fruits, les légumes, et ceux qui les cultivent.

Le résultat : 54 planches de croquis impressionnistes, fourmillantes de détails et d’anecdotes potagères, agrémentées de textes courts et poétiques qui tissent avec humour et tendresse les portraits de ces cultivateurs de la ville. Car chaque jardin a son caractère propre : ordonné, bucolique, écolo, balbutiant ou chevronné, il est avant tout le reflet de son jardinier.

À travers ses mots et ses coups de crayon, Raphaèle Bernard-Bacot saisit l’instant présent du jardin, tout en présentant la richesse et la diversité des plantes aux noms étranges et chatoyants. Elle met également en lumière les techniques culturales et les usages des jardiniers : renouer avec les pratiques ancestrales, s’initier à la permaculture, partager des traditions venues d’ailleurs. Qu’il soit nourricier ou d’expérimentation, lieu-refuge, d’apaisement, de rencontre ou de « faire ensemble », le jardin demeure un formidable espace d’exploration du lien qui continue d’unir, même en ville, l’homme à la terre.
S'identifier pour envoyer des commentaires.