La Mandragore vous accueille du mardi au vendredi de 10h à 12h30 et de 14h à 19h

et le samedi de 9h30 à 12h30 et de 14h à 19h.

3 rue des tonneliers

71100  Chalon-sur-Saône.

03 85 48 74 27

 

L'Égaré, L'Atlantique en radeau
EAN13
9782344043547
ISBN
978-2-344-04354-7
Éditeur
Glénat Livres
Date de publication
Collection
HISTOIRE MARITI
Nombre de pages
192
Dimensions
24 x 17 x 1 cm
Poids
538 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Offres

L’histoire méconnue d’une incroyable aventure humaine : la première traversée de l’Atlantique Nord en radeau.

Neuf grands troncs de cèdre rouge, 1830 mètres de corde en chanvre, une voile, un sextant, un vieux poste radio militaire… C’est à bord d’un radeau de fortune qu'Henri Beaudout, ancien résistant français ayant immigré au Canada après la guerre, embarque trois autres compères dans une aventure incroyable. Objectif : traverser l’Atlantique Nord en se laissant porter par les courants chauds du Gulf Stream. Nous sommes en 1955, l’exploit du Kon-Tiki menée par Thor Heyerdahl dans le Pacifique est encore dans toutes les têtes. Mais pour Henri Beaudout, il ne s’agit pas de jouer aux héros mais de prouver sa théorie sur la portée des courants et surtout de dépasser ses traumatismes de la Seconde Guerre mondiale. La deuxième tentative en 1956 sera la bonne : après 89 jours de mer au départ de Halifax, Beaudout et son équipage réussissent à rallier l'Angleterre ! 
Aujourd’hui nonagénaire, Henri Beaudout est le seul survivant de l’équipage ; il vit toujours au Québec. 

Plus que les multiples rebondissements de cette traversée, le documentariste Ryan Barnett réussit à mettre au jour les ressorts psychologiques de cette odyssée humaine. Il en éclaire toutes les étapes, de la conception du radeau sur le chantier naval, le Dartmouth Marine Slip, à Halifax jusqu’à la reconstitution d’une réplique du radeau dans le Musée maritime du Québec en 2016. Un récit illustré par de nombreux documents d’archives et de superbes planches de bande dessinée, signées du Canadien Dmitry Bondarenko.
S'identifier pour envoyer des commentaires.