La Mandragore vous accueille du mardi au vendredi de 10h à 12h30 et de 14h à 19h

et le samedi de 9h30 à 12h30 et de 14h à 19h.

3 rue des tonneliers

71100  Chalon-sur-Saône.

03 85 48 74 27

 

Georgia O'Keeffe, une icône américaine
EAN13
9782754111768
ISBN
978-2-7541-1176-8
Éditeur
Hazan
Date de publication
Collection
Biographie
Nombre de pages
192
Dimensions
23 x 16 x 1 cm
Poids
372 g
Fiches UNIMARC
S'identifier

Georgia O'Keeffe, une icône américaine

De

Hazan

Biographie

Offres

Cette biographie sur Georgia O'Keeffe, rédigée par Marie Garraut, historienne de l’art, est publiée à l’occasion d’une exposition rétrospective organisée par le Centre Pompidou du 08 septembre au 6 décembre 2021, qui, pour la première fois en France, célèbre cette artiste unique, à l’œuvre inclassable.  « Sentir l’Amérique, vivre l’Amérique, aimer l’Amérique », tel est le mantra de celle qui dans sa peinture a donné à ce continent sa propre voix. Georgia O’Keeffe pourrait être l’héroïne d’un roman d’aventures ou d’un western, tant elle a épousé la geste du Nouveau Monde. Et c’est comme un roman que se lit le récit de Marie Garraut, qui retrace avec la rigueur de l’historienne la trajectoire de cette écologiste avant l’heure, farouche incarnation de la femme émancipée et artiste dont l’oeuvre n’a cessé de se renouveler tout au long du xxe siècle.Fille d’immigrés, née dans le Wisconsin, Georgia O’Keeffe (1887- 1986) fait ses premiers pas de peintre à succès dans le New York des années 1920, où sa relation amoureuse avec le photographe et galeriste Alfred Stieglitz défraie la chronique. Sa peinture de fleurs, moderne et proprement américaine, bouleverse alors le monde de l’art. En quête de grands espaces, O’Keeffe rompt avec la ville et fait le choix du Nouveau- Mexique, sa terre d’élection, pour y peindre l’essence même de ce pays : ciels ardents, paysages de plateaux et de canyons, signes d’une présence animale immémoriale ou traces de spiritualité hispanique et
amérindienne. La maîtrise de sa vie et le contrôle constant de son image – elle a été photographiée par les plus grands artistes de son temps – ont mené paradoxalement Georgia O’Keeffe vers un formidable espace de liberté. Clos ou ouverts, petits ou immenses, en ville ou au coeur de la nature, l’artiste a su construire des « lieux à elle » qui furent autant de terrains de réflexion et de création.
S'identifier pour envoyer des commentaires.