Du mardi au samedi de 10h à 12h30 et de 14h à 19h

La Grande Mandragore : 3 rue des Tonneliers 71100 Chalon sur Saône - 03 85 48 74 27

La Petite Mandragore : 21 Grande Rue 71100 Chalon sur Saône - 03 73 83 96 03

 

Le labeur du diable - Première partie, Première partie
EAN13
9782344043196
ISBN
978-2-344-04319-6
Éditeur
Glénat BD
Date de publication
Collection
Webster Fehler (1)
Nombre de pages
144
Dimensions
32 x 21,1 x 1,5 cm
Poids
940 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Le labeur du diable - Première partie

Première partie

Dessins de ,

De

Glénat BD

Webster Fehler

Offres

Autre version disponible

Los Angeles. Webster Fehler, 40 ans, souffre du mal existentiel qui touche la majorité de la population angeleno : la dépression. Son quotidien ne se définit qu’à travers l’isolement et la frustration. Webster n’a personne à aimer, ni à qui parler. Il subit le poids d’une existence au rabais dans un cabinet d’avocats où il n’essuie que mépris et reproches. Jusqu’au jour où le destin intervient d’une façon sournoise : Webster trouve une sacoche égarée qui renferme un badge de policier et une arme chargée. Cette découverte va provoquer le réveil d’une part d’ombre dont il sera à la merci. Webster sent naître en lui un sentiment grisant de toute-puissance. Par-delà le bien et le mal, il va sortir de sa chrysalide, dominer et prendre sa revanche. En usurpant une identité de policier, Webster ira s’aventurer au-delà des frontières interdites de Los Angeles pour se complaire dans l’immoralité. Ses exactions vont mettre la ville à feu et à sang. Personne ne sera à l’abri de ses actes… y compris le policier ayant perdu son badge et son arme ! À la lisière du drame urbain et de la série noire carnassière chère à James Ellroy, Le Labeur du Diable est un récit sombre et sans concession ancré dans un Los Angeles écrasé par la chaleur et miné par le stupre et la corruption. Un voyage au centre de la rue dans lequel un personnage ambigu et extrême, esclave de ses pulsions, se résignera à chercher son équilibre moral sur le chemin de la damnation…
S'identifier pour envoyer des commentaires.