Du mardi au samedi de 10h à 12h30 et de 14h à 19h

La Grande Mandragore : 3 rue des Tonneliers 71100 Chalon sur Saône - 03 85 48 74 27

La Petite Mandragore : 21 Grande Rue 71100 Chalon sur Saône - 03 73 83 96 03

 

Consultocratie, Les nouveaux mandarins
EAN13
9782364052239
ISBN
978-2-36405-223-9
Éditeur
Fyp éditions
Date de publication
Collection
ESSAIS CRITIQUE (1)
Nombre de pages
192
Dimensions
22,1 x 15 x 1,6 cm
Poids
280 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Consultocratie

Les nouveaux mandarins

Préface de

Fyp éditions

Essais Critique

Offres

« Les cabinets de conseil livrant, clés en main, des solutions faussement gestionnaires et réellement idéologiques ne sont pas seulement un problème administratif, ils sont un problème démocratique. » Benjamin Morel L’emprise croissante des multinationales du consulting n’est aujourd’hui plus à démontrer. Mais en perçoit-on clairement toutes les conséquences ? En déléguant sa capacité d’analyse, l’État paraît n’être désormais que l’ombre de lui-même, condamné à bégayer des solutions, la plupart du temps inutiles, qui ne servent plus l’intérêt général. Portée par une idéologie qui dépossède les citoyens de leur pouvoir de décision, la gestion de l’action publique se réduit désormais à un exercice de communication, à grand renfort de nudges paternalistes fondés sur les sciences comportementales. Au-delà du scandale McKinsey qui a révélé les sommes astronomiques que facturent les cabinets de conseil, cet essai choc et salutaire montre que le recours systématique au consulting correspond à un véritable bouleversement démocratique. Cette marchandisation de l’État, avec l’opacité comme doctrine, nous relègue dans un rôle de « citoyen-consommateur » et affaiblit notre vie politique. Afin de protéger notre démocratie contre l’ingérence des cabinets de conseil dans nos politiques publiques, Consultocratie fournit des propositions concrètes qui permettent de restaurer la fonction de l’État et du Parlement, de réarmer la puissance publique et de réduire l’influence nocive de ces « nouveaux mandarins ».
S'identifier pour envoyer des commentaires.