Du mardi au samedi de 10h à 12h30 et de 14h à 19h

La Grande Mandragore : 3 rue des Tonneliers 71100 Chalon sur Saône - 03 85 48 74 27

La Petite Mandragore : 21 Grande Rue 71100 Chalon sur Saône - 03 73 83 96 03

 

La Vierge néerlandaise
EAN13
9782494289024
ISBN
978-2-494-28902-4
Éditeur
ARGONAUTES
Date de publication
Collection
ROMAN (1)
Nombre de pages
320
Dimensions
21 x 14,1 x 2 cm
Poids
338 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

La Vierge néerlandaise

Argonautes

Roman

Offres

Autre version disponible

Pendant l'été 1936, Janna, jeune fille de dix-huit ans, est envoyée de l'autre côté de la frontière, en Allemagne. Un ami de son père, Egon von Bötticher, grand maître d'escrime, doit aider la jeune sportive néerlandaise à se perfectionner.
Von Bötticher réside dans une belle propriété, le Raeren, où il organise, malgré leur interdiction, des combats de Mensur avec armes réelles. Inéluctablement, Janna tombe sous le charme de son maître charismatique.
Bien plus que l'histoire d'un premier amour délicieusement rendue, La Vierge néerlandaise narre l'initiation de Janna au monde adulte comme une expérience contradictoire et troublante, bouleversée par le mystère qui entoure la nature exacte des relations entre son père et Egon.
À travers sa jeune protagoniste, Marente de Moor évoque les tensions d'un monde de l'entre-deux-guerres sur le point de basculer vers la barbarie du nazisme. Et, ainsi que Janna le formule : « Je ne pouvais pas revenir en arrière. C'était un aller sans retour. »
« L'intensité de l'univers émotionnel de Janna, l'atmosphère menaçante de
l'Allemagne à la veille de la Seconde Guerre mondiale et la richesse imaginative
de Marente de Moor font de La Vierge néerlandaise l'un des romans
les plus exquis que j'aie lus depuis des années. »
The New York Times Book Review

"On a du mal à s’expliquer pourquoi Marente de Moor est passée si longtemps sous les radars des éditeurs français. Une subtile composition alliée à un style sec, tendu comme le bras de l’attaquant, fait de cet excellent roman un texte qui porte et qui touche. Sans doute l’un des meilleurs de cette rentrée littéraire." Florence Noiville, Le Monde
S'identifier pour envoyer des commentaires.