La Mandragore vous accueille du mardi au vendredi de 10h à 12h30 et de 14h à 19h

et le samedi de 9h30 à 12h30 et de 14h à 19h.

3 rue des tonneliers

71100  Chalon-sur-Saône.

03 85 48 74 27

 

Combo, Artiste à risques
EAN13
9782070197569
ISBN
978-2-07-019756-9
Éditeur
Alternatives
Date de publication
Collection
Arts urbains - Alternatives
Nombre de pages
224
Dimensions
28 x 28 x 1 cm
Poids
790 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier
Indisponible

Ce livre est en stock chez un confrère du réseau leslibraires.fr,

Cliquez ici pour le commander
Combo aka Culture Kidnapper. Un pseudo qui en dit long sur ce jeune artiste urbain, venu des beaux-arts et de la publicité, qui adore jouer avec nos références culturelles pour rnieux réveiller les consciences, dans la rue comrne au rnusée, au travers de ses pochoirs, affiches, vidéos ou toiles... Travaillant essentiellernent à partir de l'actualité, Cornbo détourne de leur but prernier des images connues du grand public sur lesquelles il inscrit souvent une formule choc avant d'aller les coller sur les murs d'ici et d'ailleurs, invitant même parfois les internautes ou les passants à participer eux aussi à l'œuvre en train de se faire. Partout - Paris, Los Angeles, Tunis, Hong Kong, Beyrouth, Helsinki ... -, Combo dénonce avec hurnour et impertinence les atteintes à toutes les formes de liberté, le consurnérisme, les extrérnismes de tous bords... Un engagernent qui n'est pas sans risques quand il peint le mot CoExist avec les symboles des trois religions ou quand il se moque des fondamentalismes religieux en faisant le DjiArt. Mais le slogan revendiqué par cet artiste est sans appel : «Fear no one. Fear nothing». «Peur de rien ni de personne» quand il s'agit d'exprimer sa vision du monde et de l'art où il veut et comme il veut.
Travaillant essentiellernent à partir de l'actualité, Cornbo détourne de leur but prernier des images connues du grand public sur lesquelles il inscrit souvent une formule choc avant d'aller les coller sur les murs d'ici et d'ailleurs, invitant même parfois les internautes ou les passants à participer eux aussi à l'œuvre en train de se faire.
S'identifier pour envoyer des commentaires.